Moby Dick, « livre gigantesque et monstrueux » | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

Moby Dick, « livre gigantesque et monstrueux »

le par
le par - modifié le 28/05/2018
Couverture de Moby Dick, Herman Melville, édition Charles Scribner's Sons, New York - source : WikiCommons

Magistral roman d'aventures paru en 1851, Moby Dick d'Herman Melville est aussi une puissante œuvre métaphysique. Sartre et Maurice Blanchot salueront, un siècle après sa parution, « un monument ».

Livre devenu culte bien que n'ayant pas immédiatement suscité l'enthousiasme de la critique, Moby Dick est un roman de l'écrivain américain Herman Melville paru en 1851, dont le titre vient du surnom donné à un grand cachalot blanc au centre de l'intrigue. 

Fort de son expérience de marin, Melville livre un récit grandiose qui se déroule dans les années 1840, alors que la chasse à la baleine connaît son âge d’or. Ismaël, le narrateur, embarque sur le Péquod, baleinier commandé par le capitaine Achab. Ismaël se rend vite compte que le bateau ne chasse pas uniquement pour alimenter le marché de la baleine : Achab veut se venger de Moby Dick, un énorme cachalot blanc particulièrement féroce qui lui a arraché une jambe par le passé. Le Péquod finira par sombrer au large des îles Gilbert en laissant Ismaël seul survivant, flottant sur un cercueil.

Melville s'est inspiré de faits réels : dans les années 1830, une baleine blanche est souvent aperçue à proximité de l'île chilienne de Mocha. Criblée de harpons, cette baleine géante qu’on surnommait Mocha Dick attaquait régulièrement les baleiniers. 

Le roman de Melville est traduit une première fois en France e...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée