La Grande Famine d'Irlande | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

La Grande Famine d'Irlande

le par
le par - modifié le 29/05/2018
Carte d'Irlande ; 1839 - source Gallica BnF

En 1846, alors que la faim et la misère règnent en Irlande, un article du « Temps » prend fait et cause pour les victimes de l'impérialisme britannique.

Les années 1845 à 1852 furent pour l'Irlande une des périodes les plus terribles de son histoire. Colonisé depuis des siècles par l'Angleterre, le pays survit tant bien que mal, durant la première moitié du XIXe siècle, grâce à la culture de la pomme de terre. La plupart des paysans ne sont pas propriétaires de leurs terres, mais doivent payer un loyer à un landlord britannique.

 

Mais l'apparition sur l'île, en 1845, du mildiou, un parasite venu du continent, anéantit une grande part de la production de pommes de terre. C'est le début d'une longue pénurie alimentaire à grande échelle, touchant d'abord les plus démunis, une catastrophe qu'on appellera plus tard la Grande Famine. Le 29 juin 1846, à l'occasion de la parution d'un Tour en Irlande écrit par un certain Joseph Prévost, Le Temps, sous la plume d'O. Devallée, dénonce les malheurs qui s'abattent sur l'île.

 

"Comme ailleurs le bien-être augmente, en ce ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée