8 mai 1945 : « Le jour de gloire est arrivé » | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

8 mai 1945 : « Le jour de gloire est arrivé »

le par
le par - modifié le 28/05/2018
Ce Soir du 9 mai 1945 - Source RetroNews BnF

L'annonce de la capitulation allemande est célébrée dans le monde entier. Soulagement, joie mais aussi prudence et amertume marquent ce jour.

8 mai 1945. L’Allemagne nazie a signé à Reims, dans la nuit du 6 au 7 mai, sa capitulation sans condition ; la cessation des combats a pris effet le 8 mai, à 23h01.

 

Le soulagement est immense.

 

En France, peu de journaux paraissent au lendemain de la victoire ; le quotidien communiste Ce Soir, et le journal catholique démocrate L’Aube paraissent, mais d'autres titres ont été interdits ou se sont sabordés.

« Le monde clame sa délivrance », écrit Ce soir. « Pour la dernière fois, le chant des sirènes », pour la première fois depuis longtemps, « le rire des soldats ».

C’est l’écrivain et poète Jean-Richard Bloch qui dirige le quotidien depuis janvier 1945, après avoir passé la guerre en URSS où il a été la voix de la France sur Radio-Moscou.  

Il signe l'éditorial grave et solennel qui paraît le 9 mai 1945, au lendemain de l'annonce de la capitulation allemande :

« Morts de mon pays, morts de Sedan et de Dunkerque, morts de l'exode et de la lutte clandestine, morts des prisons, des bagnes et des chambres de tortures, morts de Bir-Hakeim, morts de cette Normandie céleste qui se basait en ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée