Décembre 1918 : Le « Noël de la victoire » a un goût amer | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

Décembre 1918 : Le « Noël de la victoire » a un goût amer

le par
le par - modifié le 10/01/2019
Au Noël américain du Palais de Glace, 400 orphelins français reçoivent des cadeaux, Le Journal, 26 décembre 1918 - source : RetroNews-BnF
Au Noël américain du Palais de Glace, 400 orphelins français reçoivent des cadeaux, Le Journal, 26 décembre 1918 - source : RetroNews-BnF

Derrière l'apparat de gaité relayé par la presse, le premier Noël pacifique après quatre années de guerre est fêté dans la retenue, tandis que des milliers de soldats sont encore loin de leur foyer.

24 décembre 1918. Les Français s'apprêtent à fêter « le cinquième Noël de la Grande Guerre, le premier qui soit pacifique depuis 1914 » se réjouit Le Petit Journal, qui se fait l'écho, non sans lyrisme, de la « joie », du « rire », de l'« allégresse » des Parisiens prétendument libérés du poids de la guerre grâce à la « paix que les soldats ont mis dans les chaussons de la France » :

« Alors les cœurs si longtemps serrés par le cercle de l'angoisse se sentent revivre. Le poids qui les écrasait diminue, diminue chaque jour. Et le rire est apparu, a fleuri, a tout rajeuni. 

Sur les boulevards, Paris a fait apparaître son nouveau visage. »

Et de raconter l’excitation de la foule devant l'avatar gonflable de l'empereur allemand, Guillaume II, qui rend son dernier souffle :

« Un objet a beaucoup de succès. On l'appelle le “dernier soupir de Guillaume”. C'est un personnage en baudruche muni d'un sifflet par lequel on souffle, Guillaume II apparaît alors, muni de bras et jambes en carton. On le pose debout, appuyé contre une boîte, et tout doucement, voilà Guillaume qui se dégonfle, se ratatine, se râle et “crève” en exhalant un dernier “couic”. »

RetroNews c’est 400 titres de presse française publiés de 1631 à 1945, des contenus éditoriaux mettant en lumière les archives de presse et des outils de recherche avancés.
Une offre unique pour découvrir l’histoire à travers les archives de presse !


Profitez de 15 jours d'essai gratuit,
dès maintenant en créant votre compte.