1915 : naissance du journal « Le Canard enchaîné » | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

1915 : naissance du journal « Le Canard enchaîné »

le par
le par - modifié le 13/02/2019
Publicité en faveur du journal satirique Le Canard enchainé dans L'Œuvre, 1916 - source : RetroNews-BnF

En pleine Première Guerre mondiale, tandis que la propagande pro-militaire bat son plein, paraît le premier numéro du futur plus grand journal satirique français, le célèbre Canard enchaîné.

L’histoire du Canard enchaîné commence en septembre 1915, tandis que la France traverse la tourmente de la Première Guerre mondiale.

Ayant à cœur de remonter le moral des Français, et de tourner en dérision les événements tragiques liés à la guerre ressassés dans la presse de l’époque, le journaliste Maurice Maréchal, son épouse Jeanne et le dessinateur Henri-Paul Gassier décident de créer un journal satirique indépendant et totalement autonome afin de contrer la censure et la propagande.

En effet, en ce contexte tendu de la Grande Guerre, les correspondances, la publicité, les productions artistiques ainsi que la presse française sont soumises à la censure du gouvernement.

Pour éviter les remontrances des censeurs, les créateurs du journal se présentent dès le départ comme un journal humoristique dont la particularité est de n’annoncer que des nouvelles fausses. Ils pensent ainsi pouvoir s’exprimer en toute liberté.

Le titre du journal fait allusion au « canard » qui désigne en argot une nouvelle parfois vraie, parfois fausse et bien souvent exagérée ; ici, ledit canard est « enchaîné », en référence à la censure qui surveille et traque la presse d’alors. Le 10 septembre 1915, ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée