Poincaré élu président de la République en 1913 | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

Poincaré élu président de la République en 1913

le par - modifié le 10/04/2018

Le 17 janvier 1913, Raymond Poincaré, président du Conseil, est élu président de la République mais sa victoire a mis à mal la cohésion des républicains. 

L’élection présidentielle

La fonction présidentielle sous la IIIe République ne peut se comprendre qu’en prenant en considération l’état d’esprit des auteurs des lois constitutionnelles de 1875. Née d’une volonté de compromis entre républicains et monarchistes, la fonction présidentielle est celle d’un « monarque républicain » pour un mandat de sept ans.

Afin de ne pas réitérer l’élection présidentielle de 1848, le président de la République n’est pas élu au suffrage universel direct mais par les sénateurs et les députés réunis en Assemblée nationale. Environ 900 parlementaires se réunissent dans la salle des séances du château de Versailles, où l’Assemblée nationale a siégé de mars 1871 à décembre 1875.

Versailles, élection présidentielle, Agence Roll, 17 janvier 1913 - source : Gallica-BnF
Versailles, élection présidentielle, Agence Roll, 17 janvier 1913 - source : Gallica-BnF

L’élection est précédée par des intrigues et des transactions entre groupes. Les républicains, des deux chambres, afin d’éviter toute éventuelle victoire de la droite conservatrice, procèdent à un vote indicatif. Ce collège préfère des personnalités consensuelles et peu autoritaires, écartant certains hommes politiques pourtant très actifs comme Clemenceau, qui affirme en 1887 qu’il « vote pour le plus bête ».

Le scrutin préparatoire républicain

Versailles, élection présidentielle, Agence Roll, 17 janvier 1913 - source : Gallica-BnF

Refusant de briguer un ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Rép. radicale (1898-1914)

Sur le même sujet