1925 : « Le boucher de Hanovre », tueur de garçons | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

1925 : « Le boucher de Hanovre », tueur de garçons

le par
le par - modifié le 28/05/2018
Fritz Haarmann conduit à son procès en décembre 1924 - source : Deutsches Bundesarchiv

Surnommé aussi « le Vampire de Hanovre », Fritz Haarmann a été reconnu coupable des meurtres de vingt-quatre jeunes hommes en 1925, au terme d'un procès spectaculaire.

Dans le chaos de l’Allemagne vaincue au lendemain de la Première Guerre mondiale, un tueur en série (l'expression n’existe pas encore) va sévir pendant six ans, de 1918 à 1924, en toute impunité. Viols, meurtres, anthropophagie... Les faits se déroulent à Hanovre, dans le milieu homosexuel. 

L'affaire, qui éclate au moment de l'arrestation de Fritz Haarmann en 1924, a tout pour passionner la presse. 

Paris-Soir commente ainsi, non sans dégoût :

« Dans Hanovre, port mondial, aux quartiers pittoresques, où grouille toute une population en mal d'aventures, parmi les “invertis” à la chair triste, les “sans probloques” et les filles de joie, Haarman [sic], dès 1918, boucher de son état, et “policier particulier” [il était indicateur pour la police allemande] raflait, pour ses orgies, un “bétail” humain. »​

Son procès, qui s’annonce hors du commun, s’ouvre en décembre 1924 après seulement trois mois et vingt jours d’instruction. Haarmann est jugé pour l'assassinat de vingt-quatre garçons et jeunes hommes. C'est un événement médiatique d’une telle ampleur qu'il fait la une de tous les journaux français, qui dépêchent outre-Rhin des envoy...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)