Le grand discours de Lamartine contre la peine de mort | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

Le grand discours de Lamartine contre la peine de mort

le par
le par - modifié le 17/02/2019
Alphonse de Lamartine, estampe de H. Jannin, 1848 - source : Gallica-BnF

Le 17 mars 1838, près de 150 ans avant sa promulgation, l'auteur des « Méditations poétiques » prononce un discours fougueux pour l'abolition de la peine capitale.

17 mars 1838, à la Chambre des députés. Le poète à succès Alphonse de Lamartine, auteur des célèbres Méditations poétiques et désormais député républicain de Saône-et-Loire, s'est déjà fait remarquer plusieurs fois pour ses prises de position politiques : contre l'esclavage, par exemple, ou contre l'Empire ottoman dans sa lutte avec le peuple serbe.

 

Mais ce jour-là, c'est pour l'abolition de la peine de mort qu'il se prononce, dans un contexte où les pétitions se multiplient pour mettre fin à l'usage de la guillotine. La Société de morale chrétienne, en particulier, a réuni à ce moment-là 18 000 signatures au bas d'une pétition qu'elle dépose à la Chambre des députés. Lamartine s'en fait le porte-parole auprès des élus.

 

La Gazette nationale du 18 mars retranscrit les débats du jour et le contenu de l'intervention de l'orateur :

 

« Messieurs, la différence profonde qui existe entre l’honorable orateur auquel je succède et moi consiste surtout en ceci : que l’honorable préopinant veut conserver la peine de mort dans nos lois, précisément comme signe, comme intimidation, et que nous, au contraire, […] nous croyons que l’abolition systématique de la peine de mort dans nos lois serait une intimidation et un exemple plus puissant contre le crime que ces gouttes de sang répandues de temp...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
Méditations poétiques
Alphonse de Lamartine
Achetez ce livre sur :

Cet article fait partie de l’époque : Monarchie de Juillet (1830-1848)

Sur le même sujet