La tentative d'assassinat de Louis XV | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

La tentative d'assassinat de Louis XV

le par - modifié le 23/05/2018

Le 5 janvier 1757, le roi de France Louis XV est poignardé par un homme. Cette attaque, que l’on va appeler « l’attentat de Damiens », du nom de son auteur, va susciter une vive émotion dans le Royaume : il rappelle en effet celui de Ravaillac, l’assassin d’Henri IV. Les gazettes en informent leurs lecteurs.

Une attaque inattendue qui suscite une vive émotion nationale et internationale

Le 5 janvier 1757, Louis XV est sur le point de quitter Versailles lorsqu’il est brutalement poignardé par un homme. Dans un premier temps c’est l’incompréhension générale. Le roi s’écrie : « On m’a donné un furieux coup de poing ». 

Puis Louis XV s’aperçoit qu’il saigne ; il aurait dit « Je suis blessé […] c’est cet homme-là qui m’a frappé, qu’on l’arrête et qu’on ne lui fasse pas de mal ».

En effet, le roi a reçu un coup de couteau sur le côté droit entre la 4e et la 5e côtes. L’homme est arrêté et la nouvelle se propage à Versailles. Dans la salle des Gardes, l’homme est fouillé.

Dans ses poches, on trouve un couteau de Namur, une trentaine de louis d’or, divers objets et un livre intitulé Instructions et Prières chrétiennes de Pasquier Quesnel.

Louis XV est profondément choqué par cette agression et reçoit à trois reprises l’absolution. Un commandant lui aurait dit pour le ragaillardir : « Ce n’est rien Majesté ; touchez, crachez, pissez ! [...] Allons dans huit jours, nous forcerons un cerf ». 

La Gazette de France relate les évènements dans son numéro 2, daté du 8 janvier.

Cet attentat perpétré par Robert-François Damiens a une résonnance particulière dans le Nord de la France et en particulier en Artois ; le criminel est en effet natif d’une paroisse artésienne nommée La Thieuloye, du diocèse d’Arras. Emmanuel, duc de Croÿ, prince de Solre dans les Pays-Bas autrichiens, commandant en second de l’Artois est com...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée