1930 : « plus de 100 racistes hitlériens au Reichstag » | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

1930 : « plus de 100 racistes hitlériens au Reichstag »

le par
le par - modifié le 13/03/2019
La campagne électorale par les affiches illustrées, Le Petit Parisien, 14 sept. 1930, p. 1 - Source RetroNews BnF

Le 14 septembre 1930, avec 18,3 %, le NSDAP d’Adolf Hitler devient, après la SPD (24,5 %), la formation la plus représentée. Ainsi s’annonce la fin de la démocratie en Allemagne.

Au lendemain de l’élection du Reichstag en Allemagne, les journaux français scrutent leur voisin de l’est d’un regard craintif. Comment ont-ils voté ? Le Journal de huit heures du soir (cité dans Le Figaro)  pronostique 9 % pour le parti de ce grand orateur charismatique du nom d'Adolf Hitler, qui a su transformer un groupe réduit de racistes et de revanchistes en un mouvement de masse.

Le correspondant de L’Ouest-Éclair, envoyé à Berlin pour déchiffrer l’aura du futur Führer, constate que cette ferveur pour Hitler est due à l’échec du gouvernement à stabiliser l’économie allemande :
 
« Dans la foule des deux millions et demi de chômeurs, beaucoup de ceux qui ont vu l’impuissance des partis gouvernementaux à résoudre le problème d’où dépend leur existence, se sont laissés séduire par les promesses qui leur viennent de ces nouveaux démagogues. »
 
L’Allemagne assume difficilement...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet