La parution de « La France juive » de Drumont, best-seller antisémite et complotiste | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

La parution de « La France juive » de Drumont, best-seller antisémite et complotiste

le par
le par - modifié le 26/12/2018
Couverture de « La France juive », pamphlet antisémite d'Edouard Drumont, 1886 - source : Gallica-BnF
Couverture de « La France juive », pamphlet antisémite d'Edouard Drumont, 1886 - source : Gallica-BnF

Publié en 1886, huit ans avant l'affaire Dreyfus, le pamphlet antisémite d’Édouard Drumont, La France juive, remporte en France un vaste succès. Dans le même temps, l'ouvrage suscite une vive polémique dans la presse.

En 1886, la France ne se déchire pas encore autour de l'affaire Dreyfus et les journaux ne se livrent pas encore à la surenchère antisémite qui alimentera nombre d'entre eux après 1894. Un livre, cette année-là, va pourtant diviser la presse sur la « question juive », comme on l'appelle alors.

 

C'est La France juive, volumineux ouvrage de 1 200 pages se présentant comme un « Essai d'histoire contemporaine », en réalité un pamphlet antisémite d'une rare violence. Son auteur, Édouard Drumont (1844-1917), est alors peu connu hors des cercles journalistiques dans lesquels il évolue depuis les années 1870. La France juive va le rendre célèbre.

RetroNews c’est 400 titres de presse française publiés de 1631 à 1950, des contenus éditoriaux mettant en lumière les archives de presse et des outils de recherche avancés.
Une offre unique pour découvrir l’histoire à travers les archives de presse !


Profitez de 15 jours d'essai gratuit,
dès maintenant en créant votre compte.

Newsletter

Dans ce livre publié à compte d'auteur et qui va rapidement être un succès de librairie (62 000 exemplaires vendus la première année), Drumont s'escrime à dénoncer un prétendu « complot juif » dirigé contre la France.

 

Ranimant l’ancien anti-judaïsme chrétien – marqué par la défiance envers le peuple « déicide » de la Bible –, il l'actualise en théorisant la figure du « Juif » conspirant contre les « Français » afin de s'accaparer les richesses nationales. Pour Drumont, la finance, les banques et le capitalisme sont aux mains des Juifs.

 

Dans un contexte de recul de l’Église catholique, de tensions sociales et de crise morale consécutive à la défaite de 1870, et alors qu'une dissémination générale d'énoncés hostiles aux Juifs existe déjà en France, ce discours va séduire beaucoup de lecteurs. Toute une partie de la presse va pourtant dénoncer les affabulations de Drumont.

 

Le Temps, journal relativement conservateur, écrit ainsi en avril 1886 :

« Rien ne saurait mieux donner une idée de l'esprit dans lequel a été écrit la France juive que la comparaison que l'au...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Le Salut par les juifs
Léon Bloy
Achetez ce livre sur :
Contre l'antisémitisme
Bernard Lazare
Achetez ce livre sur :
L'Antisémitisme
Cesare Lombroso
Achetez ce livre sur :
Les Antisémites en France
Mermeix
Achetez ce livre sur :
Enquête sur l'antisémitisme
Henri Dagan
Achetez ce livre sur :

Cet article fait partie de l’époque : Débuts de la IIIe Rép. (1871-1898)

Sur le même sujet