1924 : Staline succède à Lénine | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

1924 : Staline succède à Lénine

le par - modifié le 17/05/2018

Malade et affaibli, Lénine s'éteint le 21 janvier 1924 à l'âge de 53 ans. Une difficile transition débute alors : qui osera donc succéder à la grande figure tutélaire du jeune État bolchévique ?

Le lent déclin du grand chef

Chef du gouvernement soviétique occupant le poste de président du Conseil des commissaires du peuple depuis la Révolution de 1917, Lénine est, en 1924, bien plus qu'un simple dirigeant politique.

Inspirateur du communisme bolchévique, il en est son théoricien, son guide et son bras armé. Présenté en tant que héros du peuple, précédé d’une aura quasi-christique, il dirige la Russie soviétique, puis l'URSS naissante, d'une main de fer depuis la guerre civile, recourant à la terreur et aux massacres de masse afin d’éliminer ceux qu’il considère comme ses opposants : soldats de l’Armée blanche, ennemis au sein même du Parti, ou grandes figures de l’Église orthodoxe russe.

Écarté du pouvoir à compter du 10 mars 1923 suite à une attaque cérébrale qui l'a laissé entièrement paralysé du côté droit, mis au repos dans un sanatorium, Lénine n'a jamais clairement désigné son successeur. Sa disparition même prend plus ou moins de cours le Politburo – l'organe qui traite toutes les questions politiques importantes de l'URSS.

Très vite, deux hommes que tout oppose sont favoris pour prendre sa suite. Il s'agit de Joseph Staline, le secrétaire général du Parti communiste, un arriviste sans scrupules originaire de Géorgie qui a progressivement gagné la confiance de Lénine, et de Léon Trotski, compagnon révolutionnaire de longue date du disparu et très influent membre du Politburo, qui occupe alors le poste de commissaire du Peuple pour les affaires mi...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)