Arthur Conan Doyle, l'homme qui parlait aux morts | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

Arthur Conan Doyle, l'homme qui parlait aux morts

le par
le par - modifié le 26/10/2018

Le père de Sherlock Holmes, qui croyait aux forces de l'au-delà, fut un apôtre fervent du spiritisme.

Arthur Conan Doyle avait beau être médecin de formation et avoir créé le personnage le plus rationaliste de l'histoire, il croyait dur comme fer aux esprits. L'écrivain britannique devenu célèbre à la fin des années 1880 avec ses Aventures de Sherlock Holmes avait en effet développé un goût fervent pour le spiritisme. Très en vogue au XIXe siècle (Victor Hugo, Théophile Gautier ou Alexandre Dumas s'y adonnaient), cette doctrine est fondée sur la croyance que certains phénomènes paranormaux sont le moyen pour les esprits des morts de communiquer avec les vivants.

 

La presse française ne manquait jamais de rappeler cet aspect de la personnalité de l'auteur du Monde perdu. En 1919, Le Matin consacrait un article à la mystérieuse « matérialisation » du fils décédé de Conan Doyle sur une photographie du romancier. En 1923, Le Petit Journal reprend ironiquement des propos tenus par l'écrivain lors...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

La Marque des quatre
Arthur Conan Doyle
Achetez ce livre sur :
Premières aventures de Sherlock Holmes
Arthur Conan Doyle
Achetez ce livre sur :
Nouveaux mystères et Aventures
Arthur Conan Doyle
Achetez ce livre sur :
La Guerre dans l'Afrique australe
Arthur Conan Doyle
Achetez ce livre sur :

Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)