1839 : l'incroyable découverte de la photographie | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

1839 : l'incroyable découverte de la photographie

le par
le par - modifié le 15/02/2019
Boulevard du Temple, Paris, 1838, un des tout premiers daguerréotypes - source : WikiCommons

En 1839, grâce à Daguerre qui a mis au point un procédé révolutionnaire, la presse découvre avec stupeur les premières photographies. C'est le début d'une folie du « daguerréotype ».

Ce 9 janvier 1839, c'est une invention révolutionnaire qui est présentée par Arago à l'Académie des sciences : le daguerréotype, premier procédé photographique de l'histoire à pouvoir afficher et enregistrer une image permanente. Son inventeur, Louis Daguerre, a perfectionné le procédé de Nicéphore Niépce, l'inventeur de la photographie.

 

Dans la foulée, les journalistes découvrent avec stupeur les clichés de Daguerre. Le 14 janvier, Le Moniteur universel rend compte de l'extraordinaire « découverte de M. Daguerre » et s'efforce d'expliquer à ses lecteurs, dont la plupart n'ont jamais vu une photographie de leur vie, en quoi consiste le résultat :

 

« Figurez-vous une glace qui, après avoir reçu votre image vous rend votre portrait, ineffaçable comme un tableau et bien plus ressemblant […]. À chaque tableau mis sous nos yeux, c'était une exclamation admirative. Quelle finesse de trait ! quelle entente du clair obscur ! quelle délicatesse ! quel fini ! que cette étoffe est moelleuse ! [...]

 

Tout cela est admirable ; mais, disons nous, qui nous assure que cela n’est pas l'...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Monarchie de Juillet (1830-1848)

Sur le même sujet