Suzanne Lenglen, championne du monde de tennis | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

Suzanne Lenglen, championne du monde de tennis

le par
le par - modifié le 28/05/2018
La joueuse de tennis française Suzanne Lenglen, sacrée championne du monde sur terre battue à l'âge de 15 ans - source : Bibliothèque du Congrès américain-WikiCommons

En 1914, Suzanne Lenglen, petit prodige du tennis français, est sacrée championne du monde à l’âge de 15 ans.

C’est une toute jeune fille âgée de 15 ans qui entre sur le court de tennis du Stade français à Saint-Cloud en ce 9 juin 1914. Pour cette finale du championnat du monde de ce que l’on appelle alors le « lawn-tennis », elle affronte la franco-britannique Germaine Golding de douze ans son aînée et la bat en deux sets, 6/2, 6/1. À quinze ans, elle devient championne du monde sur terre battue.

Dans son portrait de la jeune fille, Le Figaro s’extasie avant tout devant l’allure de la « merveilleuse évocation moderne de la beauté féminine de l’antiquité », féminine jusque dans ses coups droits et ses revers.

« Seize ans ! Peut-être moins ! Une silhouette ravissante d'harmonie physique ; les traits fins, allongés, de grands sourcils, une expression tranquille, grave, souriante et résolue ; une chevelure noire, serrée à l'antique par un ruban de satin, et se répandant en boucles.

Vêtue de laine blanche, comme drapée, agile, sûre de ses mouvements, où la force s'enveloppe d'une grâce infinie, Mlle Suzanne Lenglen est une merveilleuse évocation moderne de la beauté féminine de l'antiquité.

Elle joue dans la perfection, dans un style qui reste délicieusement, féminin.

Dans ses efforts, aucune de ces violences excessives et maladroites par lesquelles trop de femmes éprises d'athlétisme masculinisent si fâcheusement leurs gestes. »

La presse en général salue le jeune âge de la jeune fille prodige, mais relève aussi sa maîtrise technique.

« Très sûre de ses balles, la jeune Suzanne Lenglen ne laisse à peu près rien pass...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Rép. radicale (1898-1914)