Jacques Mairesse, l’arrière tombé au champ d’honneur | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

Jacques Mairesse, l’arrière tombé au champ d’honneur

le par - modifié le 19/06/2018

L’un des meilleurs joueurs bleus du Mondial 1934, fondateur du premier syndicat des joueurs professionnels, meurt au front le 15 juin 1940, une semaine à peine avant l’armistice.

« Il est parfois des défaites qui valent des victoires. Celle qui marqua le match France-Autriche, disputé dimanche dernier au Stadio Mussolini devant 15 000 spectateurs, est de celles-là », écrit l’hebdomadaire sportif Match le 29 mai 1934.

Deux jours plus tôt, la France a été éliminée d’extrême justesse par l’Autriche à Turin (2-3 après prolongation) en huitième de finale de la deuxième édition de la Coupe du monde. Ce jour-là, la presse est unanime à saluer la prestation du défenseur Jacques Mairesse, dont la photo orne la Une de l’hebdomadaire sportif.

Le match marque pourtant la dernière des six sélections sous le maillot tricolore du joueur, qui évolue alors en deuxième division au Red Star, le prestigieux club de la banlieue parisienne, et dont, au début de l’année, L’Écho de Paris livrait un portrait élogieux :

« Il a sa place dans l’éq...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet