Le naufrage du Pourquoi Pas ? | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

Le naufrage du Pourquoi Pas ?

le par
le par - modifié le 04/06/2018
Le Pourquoi Pas au Havre ; Agence Rol ; 1908 - Source BnF

40 morts, un seul survivant. En 1936, les disparitions du navire et de l'explorateur Jean-Baptiste Charcot suscitent une immense émotion en France.

En septembre 1936, de retour de mission au Groenland, le Pourquoi Pas ?  fait une escale à Reykjavik, en Islande, pour réparer la chaudière du bateau. L'équipage repart le 15 septembre pour Saint-Malo mais le bateau est pris le 16 septembre dans une violente tempête cyclonique et s'abîme sur les récifs islandais. Le naufrage fait 23 morts, 17 disparus et un seul survivant, Eugène Gonidec, le maître timonier. Jean-Baptiste Charcot, considéré comme le père de l'océanographie moderne et de la recherche polaire française, périt à l'âge de 69 ans. 

L'émotion en France est immense. Le quotidien breton L'Ouest-Éclair consacre une très grande partie de son édition du 18 septembre 1936 au naufrage, évoquant "le vide poignant" causé par cett...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
Le "Pourquoi-pas ?" dans l'Antarctique
Jean-Baptiste Charcot
Achetez ce livre sur :
Au cœur de l'Antarctique
Ernest Shackleton
Achetez ce livre sur :
Expédition antarctique française
Jean-Baptiste Charcot
Achetez ce livre sur :