André Gill, dessinateur à charge | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

André Gill, dessinateur à charge

le par
le par - modifié le 13/12/2018
Portrait d'André Gill par Nadar ; Source : BnF Gallica

Figure incontournable de la presse satirique, André Gill a puisé son inspiration dans les gouvernements de Napoléon III puis de Thiers avant de s'engager pour la Commune de Paris.

Peintre et caricaturiste, André Gill (1840-1885) parvient très jeune à vivre de son talent de dessinateur. Il a une vingtaine d'années lorsqu'il commence à collaborer à des journaux et des revues satiriques dont L'Éclipse (qui sera interdit par la censure en 1867 à la suite d'une caricature de Napoléon III). 

Celui qui deviendra une figure majeure de la presse satirique française commence par puiser ses inspirations dans le gouvernement de Napoléon III puis dans celui d'Adolphe Thiers, dans un contexte d'injustices sociales criantes et de violences difficilement contenues.

La capitulation du gouverne...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Cet article fait partie de l’époque : Second Empire (1852-1870)