L’an 2000, "apothéose du progrès" | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

L’an 2000, "apothéose du progrès"

le par
le par - modifié le 25/05/2018
Affiche pour la Poste électrique internationale ; 1899 - source Gallica BnF

Electricité partout, progrès fabuleux de la technique, de la médecine… En 1922, un journaliste imagine à quoi ressemblera l’avenir.

Le 21 février 1922, le journaliste du Figaro Paul-Louis Hervier s’interroge : à quoi ressemblera l’an 2000 ?

"L'an 1000 fut marqué par une panique universelle et folle. L'an 2000 ne connaîtra que l'apothéose du progrès. Le progrès, ou ce que nous appelons ainsi, fait depuis peu des pas de géants. Nous vivons actuellement entourés des améliorations ou des évolutions qui datent à peine d'un quart de siècle. Que verrons-nous demain ? Que verront dans soixante-dix-huit ans les habitants de la Terre ?"

Davantage que les progrès sociaux ou économiques, ce sont surtout les avancées de la technique qui fascinent l’éditorialiste. Celui-ci se plaît à imaginer un monde où "les trains sans doute existeront encore, mais ils seront élect...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Cet article fait partie de l’époque : Entre-deux-guerres (1918-1939)