La loi Guizot (28 juin 1833) | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

La loi Guizot (28 juin 1833)

le par - modifié le 26/04/2018

Du nom de son auteur, la loi Guizot du 28 juin 1833 légalise les écoles privées et précise la notion d’école publique de garçons : « Celle qu’entretiennent en tout ou partie, les Communes, les Départements ou l’Etat ». Cette définition constitue l’acte de naissance de l’école primaire publique. Tout en lui donnant une nouvelle impulsion, cette loi centralise et contrôle l’instruction primaire.

Une réforme scolaire majeure

En 1826, le baron Charles Dupin a réalisé une carte de la scolarisation en France qui montre que les départements du Nord et de l’Est du territoire sont mieux scolarisés que ceux du Centre, de l’Ouest et du Sud.

Cette carte a suscité de nombreuses réactions. Quelques années plus tard, le ministre de l’instruction publique, François Guizot, élabore une loi organisant l’enseignement primaire.

Carte figurative de l'instruction populaire de la France, Charles Dupin et J. Collon, 1926 - source : Gallica-BnF

Elle permet la liberté de l’instruction primaire qu’elle soit privée ou publique. Le Journal des Débats fait part à ses lecteurs des principaux points débattus lors de la séance à la Chambre des Pairs : 

« La discussion de la loi sur l’instruction primaire continue à la Chambre des Pairs. C’est une de ces lois modestes qui ne font pas grand bruit parce qu’elles offrent peu de prise aux passions et qu’elles n’ont que l’ob...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Cet article fait partie de l’époque : Monarchie de Juillet (1830-1848)

Sur le même sujet