1899 : Jenatzy dépasse les 100 km/heure en voiture électrique | Retronews - Le site de presse de la BnF
Écho de presse

1899 : Jenatzy dépasse les 100 km/heure en voiture électrique

le par
le par - modifié le 06/02/2019
La voiture électrique, la « Jamais Contente », avec laquelle le coureur belge Jenatzy a établi son record, Agence Meuisse, 1899 - source : Gallica-BnF

Le 29 avril 1899, le coureur automobile Camille Jenatzy est le premier homme à dépasser la barre des 100 kilomètres à l’heure à bord de sa voiture fonctionnant à l’électricité, la « Jamais Contente ».

Camille Jenatzy est un coureur automobile belge, amateur de vitesse et de sensations fortes. Ingénieur de la Compagnie internationale des Transports automobiles, il est aussi le créateur du premier fiacre public parisien.

En 1899, ce pilote aguerri est âgé de 31 ans lorsqu’il se lance dans un pari fou : dépasser les 100 kilomètres à l’heure à bord d’une automobile qu’il a lui-même confectionnée et baptisée du joli nom de « Jamais Contente ».

À la différence des voitures de l’époque, roulant au pétrole, la Jamais Contente, à propulsion électrique, a la capacité d’atteindre une plus grande vitesse sur de courtes distances. Il s’agit, en quelque sorte, de la première voiture de course.

Et avec sa silhouette, qui rappelle celle d’une torpille, cette automobile ne manque pas de susciter la curiosité des spectateurs, comme le rapporte Le Figaro :

«Les engins de pure vitesse affectent des formes de plus en plus étranges.

La voiture électrique de M. Jenatzy, que nous avons vu hier à Achères, a l’aspect d’un torpilleur monté sur quatre roues de tout petit diamètre, plus petites que toutes celles qui ont été construites jusqu’ici. Peint en gris-bleu, ce véhicule porte en son milieu une petite armature où le conducteur peut seul s’introduire.

À l’arrière la dynamo attaque directement les roues sans aucune chaîne ni courroie ce qui, théoriquement, doit permettre d’atteindre les plus grandes vitesses. »

Après plusieurs essais, c’est à bord de ce bolide allégé par une carrosserie en aluminium que Jenatzy projette de battre le record de vitesse de 92 kilomètres à l’heure, détenu jusqu’alors par le comte de Chasseloup-Laubat, son éternel rival – et également équipé d’une voiture électrique.

Gil Blas annonce à ses lecteurs cet événement attendu par tous les passionnés d’automobile qui doit se tenir le samedi 29 avril 1899 sur une route du parc agricole d’Achères, dans les Yvelines :

«C’est samedi à deux heures que M. Jenatzy fera sa tentative, souvent remise, pour reprendre au comte de Chasseloup-Laubat le record du kilomètre en automobile.

La tentative se fera, comme d’ordinaire, sur la route centrale du parc d’Achères et, comme à sa dernière tentative, M. Jenatzy pilotera sa voiture-torpilleur électrique la Jamais Contente.»

Le jour J, Camille Jenatzy réussit son pari au-delà de ses plus folles espérances. Tous les journaux, dont La Petite Gironde, donnent le détail de la performance du coureur et ingénieur automobile :

«Le parc agricole d’Achères, si calme d’habitude, offrait cette après-midi un coup d’œil bien curieux. De chaque côté de la route centrale du parc, ligne droite admirable, sol merveilleux sans la plus petite ondulation, avait pris place, comme au spectacle, la fine fleur de nos sportsmen et de nos chauffeurs.

Afin de laisser la route entièrement libre, les voitures avaient été poussées sur les trottoirs, et leur nombre était assez considérable pour donner l’impression de tribunes improvisées.

Il s’agissait d’assister à l’essai de M. Jenatzy, qui voulait tenter de battre le record de M. le comte de Chasseloup-Laubat. Ce dernier avait couvert, en voiture électrique, le kilomètre en 38 secondes 3/5, ce qui donnait 96 kilomètres à l’heure, chiffre coquet. Mais ce résultat merveilleux n’avait fait qu’exciter l’ardeur de M. Jenatzy, et c’est pourquoi le courageux sportsman se mettait cette après-midi en mesure de distancer le comte de Chasseloup.

M. Jenatzy a réussi brillamment dans sa tentative. Il a couvert le kilomètre, départ lancé, en 34 secondes, ce qui donne cette fois du 108 kilomètres à l’heure. Il a couvert le kilomètre, départ arrêté, en 48 secondes 4/5.

Après M. Jenatzy, M. Lefèvre, en voiture à pétrole, a couvert le kilomètre, départ arrêté, en 1 minute 7, et le kilomètre, départ lancé, en 58 secondes 4/5, ce qui constitue deux records.»

Fier de sa prouesse, Jenatzy tentera à diverses reprises de battre son propre record. En 1909, il parviendra à atteindre les 200 kilomètres à l’heure à bord d’une Mercedes.

Il décèdera quatre ans plus tard, en 1913, dans un accident de chasse.

...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Notre sélection de livres

Découvrez une sélection d'ouvrages édités au XIXe siècle et issus d'un catalogue de 13 000 epubs !
La 628-E8
Octave Mirbeau
Achetez ce livre sur :
Histoire de l'automobile
Pierre Souvestre
Achetez ce livre sur :
Automobilisme et Médecine
Émile Blanchet
Achetez ce livre sur :

Cet article fait partie de l’époque : Rép. radicale (1898-1914)