Les lois scolaires de Jules Ferry de 1879 à 1882 | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

Les lois scolaires de Jules Ferry de 1879 à 1882

le par - modifié le 26/10/2018

Après le vote des lois constitutionnelles en 1875, de nombreux républicains pensent que la consolidation de la République passe par l’école. Il s’agit de laïciser l’école afin d’affranchir les consciences de l’emprise de l’Église et de fortifier la patrie en formant des citoyens. 

 

Lutter contre l’influence de l’Église

Considérant que l’Église représente une menace en cas de tentative de restauration monarchique, plusieurs républicains engagent un combat afin de limiter l’influence ecclésiastique sur la société, en commençant par l’école. Le journal Le Gaulois du 19 mars 1879 parle d’une « guerre contre la religion ». Parmi les hommes politiques les plus actifs se trouve le ministre de l’Instruction publique du gouvernement Waddington, Jules Ferry. En un peu plus d’une année, il fait voter plusieurs lois.

Le 15 mars 1879, Jules Ferry, présenté comme le seul véritable républicain par le journal Le Rappel, dépose deux projets de loi à la Chambre des députés. Le premier, qui est la clé de toutes les autres réformes, prévoit de réformer le Conseil supérieur de l’instruction publique tandis que le second concerne ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée


Sur le même sujet