L’incendie du Bazar de la Charité en 1897 | Retronews - Le site de presse de la BnF
Long Format

L’incendie du Bazar de la Charité en 1897

le par - modifié le 05/06/2018

L’incendie du Bazar de la Charité, le 4 mai 1897, est un des faits-divers les plus célèbres de la Belle Époque. Faisant 125 victimes, cette catastrophe marqua durablement les esprits.

Une manifestation philanthropique et mondaine de la haute société catholique française

Œuvre de bienfaisance parisienne fondée en 1885 et présidée par le baron de Mackau, le Bazar de la Charité revêt un caractère mondain (Le Matin, 17 avril 1896), auquel participent la haute société catholique (la duchesse d’Alençon, sœur de l’impératrice Sissi) et la haute bourgeoisie.

Le Bazar prend ses quartiers au 17 rue Jean-Goujon, près des Champs Élysées, dans un baraquement en bois de 80 mètres sur 13 mètres. Pour le décorer, on reconstitue une rue du Vieux-Paris médiéval faite de bois blanc et de carton pâte et recouverte d’une toile goudronnée dissimulée par un velum blanc pour réaliser une verrière à faible coût. Le tout nouveau cinématographe constitue la grande attraction de cette fête.

Le bazar ouvre le 3 mai 1897 mais il est officiellement inauguré le lendemain, par le nonce apostolique venu donner sa bénédiction. Au moins 1200 personnes se pressent dans le hangar quand se déclenche le sinistre vers 16h.

« Rue François Ier, sauvetage par l'échelle », Le Petit Journal. Supplément du dimanche, 16 mai 1897 - sourc...

Cet article est réservé aux abonnés.
Accédez à l'intégralité de l'offre éditoriale et aux outils de recherche avancée